Association loi 1901 créée en 2014, pour nous aider, au départ, à subvenir aux besoins d’Esteban diagnostiqué à 9 ans (bien trop tard), Autiste Asperger, pour tous les soins non pris en charge.

Aujourd’hui, il a 14 ans, est en 3ème au collège la vallée verte avec des résultats très satisfaisant, il a fait d’énormes progrès mais pas encore suffisant pour suivre une vie dite « normale ».

L’association s’agrandit

Notre expérience, notre combativité et notre souhait, nous a permis d’étendre notre association.

Aujourd’hui nous nous consacrons à accompagner les parents qui se trouve dans la même situation que nous, il y a quelques années, tout d’abord, trouver un spécialiste compétent pour le diagnostic, et ensuite l’accompagnement des parents, le suivi de l’enfant, conseiller au mieux toutes ces familles concernées par l autisme et troubles envahissants du développement, qui se retrouvent dans l’inconnu sans aucun soutien.

Actuellement, il existe encore un manque d’information, de choix, d’écoute, de conseils, de propositions de soins comme les nouvelles méthodes  comportementales (nouvelles en France, mais pas dans les autres pays comme le Canada, les Etats-unis, la Finlande…) qui ne sont pas pris en charge ni par la sécurité sociale, ni les mutuelles, ni la Mdph. Des méthodes qui ont fait leurs preuves, mais qui coûtent aux parents 3 000 euros par mois, peu de parents peuvent se le permettre, ce qui est notre de cas.

Un diagnostic précoce

De plus il est important,que les enfants soient diagnostiqués très jeunes pour une meilleure prise en charge et permettre à ses enfants un avenir prometteur. Très souvent ces enfants ont une intelligence qui ne demandent qu’a être exploré, malheureusement quand leurs troubles ne sont pas identifiés, ils sont exclus de l’école et finissent adolescent ou jeunes adultes dans des centres qui ne sont pas adaptés. Ces enfants, s’ils sont orientés dès le plus jeune âge, peuvent suivre une scolarité dite « normale » avec bien sur des aménagements adaptés, et peuvent espérer à faire des études et entrer dans le monde du travail adapté ou pas, mais nous en sommes encore très loin.

Un environnement adapté

Sachez qu’à cet instant 80 % des adultes sont sans emplois, car l’autisme est encore méconnu, ils ont les capacités pour travailler, il faut simplement comprendre leur façon de fonctionner afin de leur aménager un poste sans trop de bruits, de la communication simple et respecter leur façon de penser, pas de trop de stimulus sensoriels.

Vers l’autre

Le parcours que nous avons vécu et que nous continuons à avoir, nous aimerions le partager, mais surtout informer des parents sur les démarches administratives, les différents matériaux pouvant être utilisés, les professionnels à consulter…

L’autisme est un problème neurobiologique, on ne peut pas en guérir, mais on peut améliorer le quotidien de ces enfants qui seront futurs adultes, le but est quand même de les rendre autonome. L’autisme n’est pas une fatalité, juste un monde différent, un autre fonctionnement de penser. Bien souvent d’autres troubles s’accompagnent à l’autisme.

Aujourd’hui, notre association propose des cafés-rencontres , du prêt de matériel de motricité, prêt de livres, des sorties encadrés avec les enfants, des formations aux services de secours et administrations, ainsi que de la sensibilisation au sein des écoles.

Une association active

Nous avons une antenne dans le Puy-de-Dôme (63), nous multiplions les actions afin de sensibiliser les personnes sur l autisme par toutes sortes de manifestations,  de se faire connaître auprès des parents et familles, et pour les professionnels qui souhaitent en apprendre d’avantages.

Notre association a un besoin important de fond, de financement pour permettre une bonne prise en charge aux enfants qui sont dans l’association, comme des spécialistes non remboursés, aider les parents à payer un diagnostic. De plus nous souhaiterions aussi pouvoir ouvrir d’autres horizons aux enfants en organisant des sorties privées et encadrées afin qu’ils se sentent en sécurité, et non envahis par la foule.

Notre but est aussi de soulager déjà financièrement les parents mais aussi leur permettre de passer du temps libre de temps en temps, cela grâce à une assistante maternelle (ancienne éducatrice), qui est formée à la différence, l’association prendrait quelques heures en charge pour des moments de répits, de repos ou prendre des rendez-vous personnels…

Les fonds servent et serviront à la prise en charge de formation des avs (assistant de vie scolaire) des enfants de l’association, que nous avons déjà fait pour l’avs d’Esteban (formation + train jusqu’à Paris).

Des formations collectives dans notre local pour plusieurs parents sont aussi à l’ordre du jour.

Les parents sont en demande d’une écoute, de conseils et d’aide, ils ont besoin d’une association active qui les entoure au maximum.